Accès direct au contenu


Version française > Membres

TÉTART Gilles

Maître de conférences en sociologie


Thèmes de recherche

- Sociologie des controverses
- Sociologie des risques alimentaires
- Mondes agricoles

Statuts/Carrière

- Maître de conférences en sociologie.
- Membre de l'équipe LÉA (L’Équipe Alimentation).
- Chercheur associé à l'INRA (RiTME, Risques Travail, Marchés, Etat).
- Domaines de recherche: sociologie des controverses, sociologie des risques alimentaires, mondes agricoles.
- Enseignements: sociologie de la consommation et de l'alimentation, socio-histoire du monde viticole, construction de la qualité alimentaire et conflits de normes, sociologie de la sécurité sanitaire des aliments. Enseignements à Bologne et Bruxelles dans le cadre du Master européen Histoire et cultures de l'alimentation. 

- Les travaux sociologiques développés par Gilles Tétart ces dernières années portent sur l’émergence des risques alimentaires com­me problème public. Deux principaux axes ont été privilégiés.
1.       Le premier associe les modalités de production de nouvelles connaissances scientifiques, la mise en place de dispositifs organisationnels de recherche et les conditions de transfert de ces connaissances dans des instances publiques chargées d’anticiper les risques (AFSSA, DGAl, EFSA). Cet axe de recherche a été mené à l’INRA (de juillet 2006 à juillet 2008). L’objet de celui-ci est d’examiner comment une injonction politique de sécurité sanitaire des aliments devient le vecteur d’une mobilisation scientifique autour d’un risque alimentaire émergent. Sont analysées les formes de coopérations institutionnelles qui permettent la production et la valorisation de connaissances scientifiques sur le risque et les modalités organisationnelles de sa prise en charge par les professionnels de l’agro-alimentaire et les pouvoirs publics.
2.       Le second axe de recherche (en collaboration avec Francis Chateauraynaud, EHESS, Antoine de Raymond, INRA, et Marie-Angèle Hermitte, CNRS) touche à des formes de mobilisations émanant de points de frictions entre science, gestion institutionnelle du risque et société civile. Il concerne des aspects locaux, territorialisés, tout comme des aspects internationaux. Menée d’octobre 2008 à juillet 2010 à l’EHESS, cette recherche porte sur les multiples controverses développées autour des OGM. Celles-ci sont marquées par des épreuves de forces et polémiques où s’affrontent des visions du monde hétérogènes. Plus que dans d’autres controverses sur l’alimentation, les acteurs de ce dossier s’affrontent sur la définition même des risques qui sont en jeu. Au-delà du risque sanitaire lui-même, sont ainsi réactivées les questions de la protection environnementale, des modèles de développement agricole et de consommation, de droit du vivant, d’enjeux économiques. Et le débat public sur les OGM est d’autant plus politisé qu’il questionne également le rapport entre savoir scientifique et action publique, le rôle de la recherche et de l’expertise dans la gouvernance des risques ou encore la place laissé au choix du citoyen dans l’offre alimentaire. Cet axe de recherche a tout récemment été élargi à la question des alternatives agricoles et des mobilisations qu’elles suscitent dans un contexte de forte pression réglementaire à la réduction des intrants et de questionnements sur les limites du modèle productiviste en agriculture.

Communications récentes


Communications invitées, congrès internationaux
- 2015 Programme PROCORE, Université de Tours/Université de Hong Kong. Participation sur le thème : controversies and débates on GMOs (en cours de programmation)
- 2012 Programme Européen Erasmus Mundus. Conférence Université de Bologne « Des menus sans OGM. La restauration collective comme outil de mobilisation contre les OGM ».
- 2004 Congrès de l'Association Internationale des Sociologues de Langue Française (A.I.S.L.F.) – Université de Tours du 5 au 9 juillet 2004. Titre de la communication : « Natural die tetic and perfect health ».
- 2003 Colloque Corps et affects. De l'esprit à la matière et vice versa, construction conjointe : « Des saintes coprophages. Souillure et alimentation sacrée en Occident chrétien » (20-22 novembre 2003), Collège de France.

Communications sur proposition, congrès internationaux
- 2011 Journée d’étude de la chaire UNESCO « Sauvegarde et valorisation des patrimoines culturels alimentaires », Université de Tours : « Des promesses technologiques associées aux OGM : entre sécurité alimentaire et protection de l'environnement ».

Communications invitées, journées d’études et séminaire nationaux
- 2015 Journée d’étude « Transparence économique et juridique, le rôle des acteurs publics », organisée par le Groupe d’Etudes et de Recherche sur la Coopération Internationale et Européenne (GERCIE), Université de Tours. Titre de la communication : « Les faucheurs volontaires d’OGM, l’Etat et l’application du principe de précaution » (26 mars).
- 2012 Séminaire « Globalisation, communalisation », organisé par l’équipe de recherche CoST (Construction politique et Sociale des Territoires), CITERES, Université de Tours. Titre de la communication « Le mouvement des Faucheurs volontaires. Illégalité et légitimité citoyenne » (9 février).
- 2010 Journée des sociologues de l’INRA, organisée par RiTME, Ivry-Sur-Seine. Titre de la communication : « Le mouvement des faucheurs volontaires. Illégalité et expression de la citoyenneté dans l’opposition aux OGM » (7 décembre, en coll. avec A.-B. de Raymond).
- 2010 Colloque de la SFER « La réduction des pesticides agricoles. Enjeux, modalités et conséquences, E.N.S. de Lyon. Titre de la communication : « Le bio et les pesticides comme reconfigurateurs de la controverse sur les OGM » (11 mars, en coll. avec Claire Lamine).
- 2009 Journée d’étude « Approches sociologiques des risques environnementaux, sanitaires et de sécurité des aliments », organisée par l’unité RiTME, INRA. Titre de la communication : « L’usage des dispositifs juridiques dans la mobilisation contre les OGM en France » (9 octobre, en coll. avec A.-B. de Raymond).
- 2008 Journée Technique organisée par le Pôle Européen d’Innovation Fruits et Légumes et par les partenaires du programme ANR « Bacillus cereus. Titre de la communication : « Comment une bactérie pathogène émerge-t-elle dans l'espace public ? Exemple passé (Listeria monocytogenes) et étude du cas de Bacillus cereus », Avignon (11 décembre 2008, en coll. avec D. Torny).
- 2008 Journée d’étude « Approches sociologiques des risques environnementaux, sanitaires et de sécurité des aliments », organisée par l’unité RiTME, INRA. Titre de la communication : « Pour une sociologie des risques émergents. Le cas des pathogènes alimentaires », Ivry-Sur-Seine (3 avril). Discutant : Giovanni Prete.
- 2007 Journée d’étude autour du Programme ANR « Bacillus cereus » organisées par l’AFSSA. Titre de la communication : « Bacillus cereus comme objet-frontière ? », Maison-Alfort (15 juin, en coll. avec D. Torny).
- 2006 Séminaire de Francis Chateauraynaud, EHESS (Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive). Titre de la communication : « La fabrique du sauvage. La réintroduction du saumon dans le Haut-Allier : ethnographie d’un système zootechnique » (23 février). Discutant : Francis Chateauraynaud.
- 2005 Séminaire de Sergio Dalla Bernardina Ordre naturel et bricolages humains VII (« Prédations »), Université de Brest. Titre de la communication : « L'élevage du saumon sauvage dans le Haut-Allier. Techniques et relation à l'animal » (1 avril).
- 2005 Séminaire de Noëlie Vialles et Arouna Ouédraogo Anthropologie des relations hommes-animaux, EHESS. Titre de la communication : « L’apiculture à l’épreuve des pesticides. Retour d’anthropologie » (18 mai). Discutant : Noëlie Vialles.
- 2004 Séminaire de Françoise Héritier Corps et affects, Collège de France. Titre de la communication « Les Bougonies d’Aristée. Action sur la matière et valeurs sociales » (17 décembre).
- 2003 Séminaire de Ph. Descola Écologie symbolique. Le sauvage et le domestique, EHESS. Titre de la communication : « L’homme, la nature et l’animal domestique aujourd’hui : le cas instructif de l’apiculture » (11 décembre). Discutant : Ph. Descola.
- 2003 Séminaire de François Poplin Histoire naturelle et culturelle des animaux vrais, Museum National d’Histoire Naturel de Paris. Titre de la communication : « L’abeille et le miel dans la Bougonie d’Aristée. Anthropologie d’un mythe » (12 février). Discutant : François Poplin.

Programmes et rapports de recherche

- Membre du programme SOPHY (programme de recherche régional sur les aspects techniques et sociaux des alternatives agricoles, 2011-2014).
- Membre du programme SocioAgriPest (Pesticides et santé des travailleurs agricoles : entre mise en visibilité et invisibilisation).
- Membre du programme PAVITOEN (PAysages et PAtrimoines VITicoles et OENotourisme).
- Membre du programme SAGE (Sécurité Alimentaire : la Globalisation d'un problèmE public). 

Actions de valorisation de la recherche


Interviews donnés à la presse
- 2013 Entretien Sciences et avenir n° 175, hors-série « La vie extraordinaire des abeilles ».
- 2008 France culture, émission Surpris par la nuit, « Les abeilles seraient-elles en train de disparaître ? » (20 février).
- 2005 Séminaire de l'EPIC (École de psychiatrie institutionnelle de la Chesnaie, Blois). Présentation de mon ouvrage Le sang des fleurs (7 mars).
- 2004 Conférence donnée à la librairie Le Livre (Tours) avec Françoise Clavairolle « Anthropologie des relations hommes-animaux à l'occasion de la parution et de la présentation de nos ouvrages : Le sang des fleurs. Une anthropologie de l'abeille et du miel (préface de Françoise Héritier) et Le magnan et l'arbre d'or. Regards anthropologiques sur la dynamique des savoirs et des productions. Cévennes 1800-1960 (préface de Jean-Pierre Digard).
- 2004 Radio Suisse-Romande, émission Mordicus (1 septembre).

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Coordonnées

À télécharger

Retour au site institutionnel