Accès direct au contenu


Version française > Membres

SCHENBERG Virginie

Doctorante en histoire

Sous la direction de Marc de Ferrière le Vayer

Doctorat en cours

La production sardinière en Vendée du XIXe siècle à nos jours.

Statut de la thèse :
Thèse en cours

Description du sujet :

La pêche à la sardine et l’établissement des conserveries entièrement dédiées à ce clupéidé le long des côtes vendéennes ont permis une explosion économique de cette région. L’industrialisation de la côte vendéenne par les usiniers nantais a apporté un nouveau souffle à la population maritime depuis Les Sables d’Olonne jusqu’à L’île de Noirmoutier en passant par Saint-Gilles-Croix-de-Vie et l’île d’Yeu. Elle s’est accompagnée de nombreux conflits sociaux entre usiniers et pêcheurs dus aux aléas des quantités pêchées, au mode de comptage des poissons à l’arrivée des pinasses, aux salaires trop bas des ouvrières travaillant en conserverie. Elle a été une source de tensions entre Vendéens et Bretons pour les limites de zones de capture et le respect des quotas mais elle a vu l’apparition de nouvelles techniques de pêche avec les filets tournants remplaçant les filets droits puis les bateaux à moteur, de technologies modernes de préparation des sardines en conserve,s et même d’essais de transport de sardines fraîches par wagons frigorifiques et avion dans la France entière. Elle a été à l’origine de la naissance et l’évolution des coopératives maritimes comme l’Entente Cordiale aux Sables d’Olonne.

La disparition des sardines des côtes vendéennes dans la première moitié du XXe siècle a engendré l’arrivée massive des sardines portugaises sur le marché français, la marginalisation puis la fermeture des conserveries sardinières vendéennes. Des documents mettent en évidence les fluctuations des quantités de sardines présentes le long des côtes vendéennes sans réellement pouvoir expliquer les raisons de ces aléas responsables du déclin de la pêche à la sardine. L’étude de ces épisodes d’abondance et de pénurie peut permettre d’établir la pertinence d’une éventuelle relance de la conserverie des sardines vendéennes très modeste aujourd’hui.

C’est à partir de ces thèmes précités que nous nous attacherons à répondre de façon chronothématique à la question suivante : quel est l’impact de la pêche et de la conserverie des sardines en Vendée sur les mutations sociales et économiques locales ?


Date d'inscription :
Décembre 2013

Actions de valorisation de la recherche


  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

 

Coordonnées

Tel : 02 51 00 83 40
Courriel : virginie.schenberg-fraudeau@etu.univ-tours.fr

À télécharger

Retour au site institutionnel